Qui n’a jamais rêvé d’avoir un beau jardin avec de belles plantes, mais surtout une belle pelouse ? Un gazon peut tout aussi bien être naturel, planté à la manière d’une plante de jardin quelconque, artificielle ou synthétique. L’un comme l’autre, la pose nécessite quelques préparations et de bons gestes. Mais comment faire pour installer une pelouse chez soi ?

La préparation du terrain

Avoir un beau gazon implique une préparation soignée du terrain. Que ce soit pour un gazon naturel ou un gazon synthétique, cette étape est toujours importante. Avant toute chose, il est nécessaire de désherber le sol. Vous pouvez par exemple opter pour les traitements chimiques en utilisant du désherbant. Cette option peut, certes éviter de réaliser une tâche longue et fastidieuse pour l’élimination de mauvaises herbes, mais elle a forcément un impact négatif sur l’environnement. Ce type de produit pollue le sol, et les nappes d’eau souterraine. La meilleure technique consiste donc à travailler le sol. Pour ce faire, il faut enlever les plaques d’herbes, les souches de mauvaises herbes ainsi que les cailloux. Vous pouvez ensuite le labourer ou bêcher, en y ajoutant des engrais comme le fumier ou le compost. Ce qu’il faut quand même retenir, c’est de laisser le sol se reposer pendant quelques semaines. La dernière étape pour la préparation consiste à tasser ce sol bien travaillé, de manière à réduire les imperfections. Pour avoir plus d’informations, vous pouvez visiter le site www.distri-concept.com.

Le semis

L’étape suivante consiste à ensemencer le gazon. Il n’y a pas de saison pour le faire, mais il est quand même préférable d’éviter l’hiver. Pour les habitants du Vieux Continent, la meilleure période se situe entre début mai et fin aout. Cette opération nécessite toutefois de la précision, car plus le semis est clairsemé, plus il y aura de la place pour les mauvaises herbes, et les plantes vont se gêner. La bonne dose est de 20 à 30 grammes de graines par mètres carrés, soit environ 2 à 3 kg pour chaque are. Avant de se lancer, il est conseillé de faire un essai sur une petite surface. Prenez la moitié de la dose de graine et semez-la dans le sens de la longueur du terrain, puis l’autre moitié dans le sens de la largeur. Vous éviterez ainsi un dispersement irrégulier. Pensez aussi à louer un semoir mécanique si vous disposez d’une surface importante. Après le semis, il est important de racler le sol, dans l’objectif de bien recouvrir les graines. Toutefois, opter pour un gazon naturel en rouleau vous épargnera tout ce travail si vous manquez de temps.

Les pelouses en rouleau

Pour un effet immédiat, notamment pour ceux qui veulent profiter d’une pelouse en un rien de temps, il suffit d’opter pour le gazon en rouleau. Ce type de gazon, aussi appelé gazon en plaque est assez facile à poser. Ils sont proposés par de nombreux spécialistes du domaine sous forme de plaques, et à installer dans les plus brefs délais après l’achat. La pose ne doit pas dépasser les 48 heures en hiver, et 24 heures en été pour les entreposer en rouleau. Vous devez donc déposer le gazon en placage sur un terrain déjà préparé. Pour réussir la pose, il faut se munir d’un couteau à dent et d’un tuyau d’arrosage. Commencez la pose par le fond du jardin et posez les plaques perpendiculairement à la surface ou à la pente, selon le type de terrain. Il est aussi important de bien les étaler, pour qu’elles soient bien collées au sol. Vous éviterez ainsi les bulles d’airs qui tueront les plantes. Une fois les plaques posées, n’hésitez pas à arroser abondamment, jusqu’à détremper entièrement le gazon. Cette dernière étape sert également à lier les plaques entre elles, et à assurer une bonne reprise des racines.